Exposition « Notes sur un oreiller blanc »

25 septembre 2021  > 31 octobre 2021 Exposition , Art contemporain

Venez découvrir l’exposition de Susanna Lehtinen dans le cadre du printemps du dessin au fort Saint-André !

Pour la deuxième année consécutive, le Fort Saint-André s’inscrit dans la programmation du « printemps du dessin » du 25 septembre au 31 octobre 2021.

Proposée par Drawing Now Art Fair, le salon du dessin contemporain qui a lieu chaque année fin mars à Paris, cette manifestation fédère des expositions de dessin qui se déroulent dans les institutions ou centres d’art au printemps, ainsi que les ateliers qui se tiennent en amont du salon avec des artistes dessinateurs.

Le médium dessin sous toutes ses formes permet aux différents publics : collectionneurs, amateurs, scolaires, étudiants ou empêchés d’être au plus près des artistes et de la création.

L’artiste invitée cette année au Fort Saint-André est Susanna Lehtinen. Dans le cadre de cette exposition, une conférence et un atelier seront proposés.

L’exposition 

« Notes sur un oreiller blanc » est une invitation à la poésie. Tout en légèreté, les œuvres de Susanna Lehtinen sont épurées pour ne traduire que l’essentiel. Elles s’invitent en toute discrétion et en parfaite harmonie, dans le Fort Saint-André autour de deux séries : « Quantus firmus » et « Eidôlon ».

Dans la musique médiévale, le cantus firmus est une mélodie qui sert de base à la polyphonie. C’est un chant fixe autour duquel tout s’ordonne. Cette série à l’encre sur papier révèle de fines touches, presque imperceptibles, qui donnent naissance à d’infinis paysages. Susanna essaye ici « d’exprimer les réseaux d’énergie qui animent la matière du réel, selon les modèles du physicien Schrödinger pour atteindre cette simplicité qui est la poésie du monde ». Pas seulement à travers la science physique, son œuvre s’inspire aussi de la poésie de l’écrivain et poète suisse Robert Walser qui à la fin de sa vie, a développé l’écriture miniature, une minuscule écriture au crayon digne d’un chef d’œuvre de calligraphie.

La série « Eidôlon », du terme grec qui peut se traduire par simulacre, fantôme ou encore apparition, renvoie à ce que Susanna nomme « l’image âme » ou « image fantôme ». A force de questionnement sur la représentation par l’image, l’artiste en « est venue à côtoyer ses propres fantômes », faisant référence à l’Enormon d’Hippocrate et l’Eidôla d’Epicure. Une façon de représenter l’intangible, ce qui est de l’ordre du ressenti. Par l’usage de la peinture dorée, ces « eidôlons » ne sont pas sans nous rappeler l’enluminure médiévale et trouvent toute leur place sur les murs centenaires du Fort Saint-André.

« Les paysages nordiques où l’hiver couvre toute chose d’un linceul immaculé fait que le détail, la légèreté de l’expression prend toute sa force, sa signifiance. Ainsi le blanc fait ressortir l’importance du moindre détail, révélant à la fois l’immensité et ce qui peut de prime abord paraître insignifiant. Importance de la confrontation du vide et du plein. » Susanna Lehtinen

Informations pratiques :

Dates : du 25 septembre au 31 octobre 2021 sur les horaires du monument.

Tarif : droit d’entrées du monument

Cette exposition est proposée dans le respect des règles sanitaires.

Atelier 

A l’occasion de son exposition « Notes sur un oreiller blanc » l'artiste propose un atelier pour expérimenter sa pratique artistique: dessin, peinture...

Date : Samedi 25 septembre à 14h

Tarif : 12€ par personne.

Inscription et réservation sur le site internet du fort

Conférence 

A l’occasion de son exposition « Notes sur un oreiller blanc » l'artiste propose une conférence d’1h30 sur son parcours artistique.

Date : samedi 25 septembre à 9h30

Tarif : 5€ par personne

Inscription et réservation sur le site internet du fort

L’ensemble de ces activités sont proposées dans le respect des règles sanitaires.

MenuFermer le menu